Logo mon jardin
Mon jardin.org

 

Accueil

Evènement Nature

Historique du jardin

Trésors botaniques des jardins anciens

Fleurs, arbustes fleuris

Herbes aromatiques

Fruits, arbres fruitiers

Légumes du potager

Faune, animaux

Pestes et calamités du jardin

Curiosités

Travaux, entretien du jardin

Interview bien-ętre et jardinage

Echange de liens

Annuaire Associations

Recherche Google

Guides du jardinage

Plantes médicinales

Anciens éditos

Contact

 

Mon jardin >> Fruits, arbres fruitiers >> Roncier : buisson de ronces (ronce sauvage, Rubus fruticosus) Grande ronce. Mûrier des haies, ronce à fruit noir.

Comme je le raconte dans l'histoire de mon jardin, celui-ci était envahi par les ronces lorsque j'en ai pris possession et j'ai eu beaucoup de peine à m'en débarrasser. Je ne me suis pas contentée de faucher, couper, entasser puis brûler toutes ces plantes épineuses, j'ai aussi arraché à la bêche les nombreuses racines ancrées profondément dans le sol.

Mais toutes n'ont pas disparu. Il me faut encore parfois extirper à la main quelques racines oubliées ça et là. Rien d'aussi titanesque qu'en 1995. Il suffit d'entrer la bêche au pied de la ronce, de soulever, de glisser les doigts dans la terre sous la racine et de tirer. La plante entière est alors éliminée.

Un seul pied a toutefois subsisté. Nous l'y avons laissé, ayant constaté une année qu'il donnait des mûres grosses et foncées, succulentes.

Depuis je le bichonne. Je le nettoie en éliminant avec un sécateur les vieilles tiges qui s'enchevêtrent au centre du buisson, favorisant la pousse de nouveaux rameaux. Des gants de rosiers sont nécessaires pour l'entretien de ce buisson très épineux. Je lui ai même installé une arche en métal afin qu'il puisse s'y développer en largeur. C'est une plante très envahissante qu'il faut savoir maîtriser, tout en gardant un espace nécessaire tout autour afin de récolter les fruits sans trop se piquer.

Il donne désormais plusieurs kilos de mûres délicieuses.

Abondance de fruits en août 2013

Juillet 2009 :

Récolte du jour (300 g) et c'est comme cela tous les 2/3 jours en juillet :

Mûres récoltées au jardin

© Photo 19 juillet 2009

Alors, est-ce que ça ne vaut pas le coup d'entretenir une vilaine ronce pleine d'épines dans son jardin? A nous les bons yaourts aux mûres!

Voilà l'aspect qu'il présentait à la fin du printemps de cette année :

Roncier à mûres

La ronce sauvage est astringente et tonique.

En usage externe, on peut utiliser des décoctions de feuilles pour en faire des gargarismes contre les angines, ou des bains de bouche (stomatites, gingivites).

En usage interne, on utilise les feuilles en décoction contre la diarrhée, les pertes blanches, l'inflammation des voies urinaires. Le sirop de mûres (fruits) est très efficace contre les angines.

Je me sers des jeunes pousses de feuilles que je laisse sécher pour me faire des tisanes l'hiver lorsque j'ai des maux de gorge. C'est très efficace, surtout avec un peu de miel.

© Photo Mai 2009

Partenaires

Mon jardin.org - © Tous droits réservés sur les textes et les photos